Cake au sirop d’érable et à la pâte d’amande

MMMM ! Miam ! On l’a adoré celui ci. Pour le réaliser, je me suis inspirée de mon cadeau de Noël adoré, le livre Secrets de pâtissiers. La recette d’origine contient également un glaçage au sucre muscovado et des dés de fudge au sirop d’érable.

Mais même comme ça, c’est très gourmand ! Visuellement, le cake est doré, gonflé, généreux, en somme. Et gustativement, ce sont des saveurs qui me parlent et dont l’association est délicieuse. Par endroit, la pâte d’amande a laissé des zones encore humides et très parfumées dans la pâte, tandis que les bords ont formé une sorte de croute caramélisée délicieuse. La recette n’est pas de moi, je ne me jette pas de fleurs, mais franchement, j’étais fière du résultat, je le referai sans hésiter.

img_1072

Inspiré d’une recette de Christophe Michalak

 

Ingrédients

Appareil:

  • 210g de pâte d’amande
  • 5 oeufs
  • 180g de cassonade
  • 170g de farine
  • 5g de levure
  • 180g de beurre demi sel
  • 95g de sirop d’érable

Punchage :

  • 100g d’eau
  • 100g de sirop d’érable

 

Préparation 

  • Préchauffer le four à 170°C
  • Faire fondre le beurre
  • Battre les oeufs dans un saladier, incorporer la pâte d’amande coupée en fines lamelles (idéalement à l’aide d’un robot, moi j’ai fait à la main.)
  • Ajouter le sucre, la farine, la levure, le beurre et le sirop d’érable
  • Bien mélanger le tout
  • Beurrer et fariner un moule à cake, verser la pâte
  • Cuire pendant 45 à 50 minutes, la lame doit ressortir sèche
  • Préparer le sirop : faire bouillir l’eau et le sirop d’érable ensemble
  • Imbiber le cake de ce sirop. J’ai utilisé un pinceau et versé le reste sur tout le pourtour

 

Choux caramel beurre salé

Salut les gourmands ! Les petits bidons sont bien remis des fêtes ? Moi, oui, même pas besoin de sevrage ou de mise au vert. C’est louche, je sais mais c’est reparti pour une année gourmande, car j’ai bien envie de m’améliorer en pâtisserie et d’essayer de nouvelles recettes !

Entre les deux fêtes, ces petits choux n’ont pas fait long feu, et pour une première c’était plutôt réussi. Long, environ 2h, vaisselle comprise (!) mais ça valait le coup et je referai cette recette à coup sur. Je me suis inspirée de la recette de Cyril Lignac, trouvée sur plusieurs blog et réarrangée à ma façon.

img_1968Ingrédients pour environ 30 choux

Pour la pâte à choux

125g de farine
8g de sucre
100g de beurre demi sel
4 œufs entier
125 de lait
125g d’eau
1 pincée de sel

La sauce caramel
80g de sucre
2 c.s. de crème fraiche
30g de beurre 1/2 sel

La crème pâtissière au caramel
1/2 litre de lait
50g de farine
2 jaunes d’oeufs
1 oeuf entier
110g de sucre 

Le glaçage caramel
les 20g de sauce caramel mis de côté
50 g sucre glace
4 c.s. d’eau chaude


Préparation

Pâte à choux :

  • Préchauffer le four à 200°C.
  • Porter à ébullition le lait, l’eau, le sel, et le beurre puis retirer du feu.
  • Ajouter la farine et mélanger énergiquement et remettre sur le feu pendant quelques minutes pour bien assécher la pâte. Bien mélanger.
  • Mettre la pâte dans un saladier et incorporer le sucre et les oeufs un à un, en mélangeant bien entre chaque. A l’aide d’une poche à douille, dresser sur la plaque du four recouverte de papier cuisson, des petites choux de 2,5 cm de diamètre environ.
  • Mettre à cuire 15 min à 200°C puis baisser à 180°C pendant 15 min.

 

Sauce caramel  :

  • Dans une casserole, mettre le sucre à fondre à feu doux. Sans remuer, laisser le sucre se transformer en caramel.
  • Lorsque le caramel est doré mais pas trop foncé, retirer du feu, ajouter la crème fraîche et le beurre, mélanger.
  • Remettre sur le feu 2 à 3 minutes, mélanger,  jusqu’à ce que la consistance  soit bien crémeuse. Mettre 20g de cette sauce de côté pour le glaçage à venir.

 

Crème pâtissière caramel

  • Porter le lait à ébullition.
  • Dans un saladier, mélanger les jaunes d’oeufs et l’oeuf entier avec le sucre. Il faut que le mélange blanchisse. Y ajouter la farine, bien mélanger.
  • Dès que le lait bout, le verser dans le saladier sur le mélange sucre-oeuf, mélanger, puis remettre le tout dans la casserole et mettre à cuire à feu vif, sans arrêter de mélanger, jusqu’à ce que la crème épaississe.
  • Quand la crème est prête, ajouter la sauce au caramel, mélanger bien et laisser refroidir.

Glaçage caramel

  • Ajouter le sucre glace à la sauce caramel, mélanger.
  • Ajouter l’eau chaude et ajuster la quantité en fonction de la consistance.

Dressage

  • Mettre la crème pâtissière en poche à douille avec une petite douille, puis garnir les choux en perçant un petit trou sous le chou, avec la douille.
  • Glacer les choux avec un petit couteau à beurre.

Réservez au frais et croquez, croquez, croquez !

La roue de la vie

img_1977J’ai croisé la route de cette belle créature le 31 décembre en fin d’après midi. Le chemin et les prés étaient blancs de givre, les arbres pris dans la glace.

Pas un bruit. Jusqu’à ce que deux chevreuils descendent le talus, quittant ainsi le bois pour bondir sur le chemin devant moi et continuent vers la prairie. L’un deux s’est retourné et m’a fixée, immobile. Je n’ai pas bougé et j’ai pu prendre cette photo. Contre toute attente, le chevreuil s’est mis à aboyer en faisant des bonds avec ses petites fesses blanches !

Ce moment était magique et je veux y voir un présage pour l’année à venir. Une page se tourne, la vie continue sa course folle. Une personne chère nous a quittée cette année, une autre s’apprête à le faire. Mon bébé magique grandit, mon amour est près de moi.

Cette année, je souhaite vivre pleinement, réussir à définir davantage ce qui me tient à coeur, aller vers ce qui est important pour moi, surmonter les blocages, voir les choses en positif.

A vous, je vous souhaite de passer une merveilleuse année.

De vous réaliser et de sentir la magie.

Bonne année 2017

Sablés de Noël noix de cajou, sésame et miel

C’est une première pour moi, les sablés de Noël ! D’ailleurs cette année, je me lance aussi dans la confection d’une bûche croustillant praliné / chocolat. Je crois que je suis gravement sous influence « Le meilleur pâtissier » ! Pendant ma semaine de grippe, je n’ai pu faire quasiment que ça depuis mon lit, regarder des replays… De ce fait, j’ai une grosse envie de « pâtisser » ! Et puis, l’esprit de Noël, j’adore, il me vient facilement. Ma maman préparait tellement bien Noël que c’est une des nombreuses choses qu’elle m’a transmise, qui est en moi et que je souhaite transmettre à mon tour. Depuis que je suis Maman, je le ressens d’autant plus.

Pour en revenir aux sablés, je suis contente, ils sont super bons, mais je ne suis pas une pro de la poche à douille, visuellement ça pourrait être plus fin. Je n’avais pas d’amandes pour la pâte, alors j’ai mixé ensemble des noix de cajou, du sésame et deux noix. Le résultat est très parfumé, ils n’ont pas fait long feu ! Dernier petit plaisir  : j’adore les emportes-pièce, ainsi que le verbe « emporte-piècer » 😉

Joyeux Noël à tous et toutes !

img_1031img_1030

Ingrédients

  • 100 g de farine
  • 50 de noix de cajou mixées
  • 20 g de sésame mixé
  • 3 noix mixées
  • 90 g de sucre glace
  • 60 g de beurre tempéré
  • 1 c. à soupe de miel
  • 2 c. à soupe de lait

Pour le glaçage :

  • 100 g de sucre glace
  • 1 blanc d’oeuf

Préparation

  • Mixer les graines.
  • Mélanger la farine, les graines et et le beurre.
  • Ajouter le sucre, le miel et le lait et mélangez bien.
  • Placer la pâte au réfrigérateur, minimum 1h.
  • Préchauffer le four à 180°C
  • Sur la plaque du four, placer une feuille de papier cuisson légèrement farinée, et avec un rouleau à pâtisserie fariné lui aussi, étalez la pâte.
  • Découper les biscuits avec vos emporte-pièces.
  • Cuire environ 15 minutes (sur du papier cuisson ou un plat beurré), ils doivent être légèrement dorés. Laisser refroidir les biscuits.
  • Préparer le glaçage en mélangeant le blanc d’oeuf avec le sucre glace. Garnir votre poche à douille et décorer vos biscuits. Laisser sécher jusqu’à ce que le glaçage durcisse.

Comment c’est, un bébé de 13 mois ?

treize

 

Quand on est parent d’un petit bébé, ou futur parent, et qu’on n’a pas d’autres bébés dans son entourage, c’est le genre de question qu’on peut se poser ! C’était mon cas. Même si chaque enfant est différent, voici ce que je vous vous dire de ma Pomme en ce moment. Elle devient une petite fille avec des petits cheveux qui poussent dans son cou, et de jolies joues douces et rebondies, et aussi…

  • Taille : 76 cm
  • Poids : 9,200 kg (ça commence à peser)
  • Taille de vêtements : 18 mois à 2 ans

Langage : Babille beaucoup, avec des intonations de plus en plus marquées, des syllabes bien claires. Dit Papa, Maman quand ça lui chante, et aussi… »Miam Miam ! ». Nous sommes souvent surpris de réaliser tout ce qu’elle comprend, car elle est assez expressive. Il parait qu’à 1 an, un enfant a environ 1000 mots enregistrés dans sa petite tête !

Motricité : Fait quelques pas sans se tenir, marche très bien avec appui. S’accroupi et se lève facilement. Aime se jeter en arrière dans nos bras, gare aux coups de boule !

Repas : Mange de tout, et tête encore matin et soir ! Se passionne pour les gâteaux, la brioche et le pain ainsi que le fromage même fort en goût ! L’apport d’un peu de protéines le soir lui permet de faire de meilleures nuits. N’aime toujours pas le lait infantile… Commence à vouloir manger seule avec sa cuiller ! Aux abris !

Jeux : Adore les livres et les ballons, ainsi que pousser et déplacer des objets, à commencer par son parc. Aime jouer avec ce qui n’est pas destiné à être un jeu : le réveil, les lunettes de piscine.

Caractère : Râle aussi facilement qu’elle rigole. N’aime pas être habillée, surtout après le bain. Commence à faire des câlins et des bisous, ouuuh ! Que c’est mignon. N’adore pas rester trop longtemps toute seule pour jouer dans son lit ou dans son parc et n’aime pas quand ses parents parlent entre eux…Est un vrai clown et nous imite de plus en plus. Très observatrice.

Sommeil : Je ne veux pas me porter la poisse mais en ce moment c’est bien! Chut!

Santé : Se chope tout ce qui traine à la crèche et moi aussi. L’enfer du premier hiver en collectivité semble être un classique… Dur dur… Les 4 premières prémolaires viennent de sorti quasi en même temps, on est à 12 dents, donc !

Sociabilité : Super, la crèche a été une vraie ouverture. Est curieuse des nouvelles personnes, se lie et communique facilement.

Et côté maman : C’est dur ! La fatigue de cette première année intense, après la grossesse, l’accouchement, les 10 mois à la maison puis la reprise et tous les virus qui s’abattent sur moi…Hum…Un peu au bout du rouleau, besoin de renouveau !

The Affair (Coup de coeur série)

Ma série préférée ? Peut-être ! Un énorme coup de coeur , c’est sûr ! Alors que la saison 3 débute, j’ai plaisir à me replonger dans les deux premières saisons pour vous en parler. Peut-être à la clé, une jolie sacrée découverte pour vous, âme romantiques et torturées !

 

107781

 

De quoi ça parle ?

Son titre le laisse présager, c’est l’histoire d’une liaison. La rencontre a lieu un été à Montauk (Long Island) entre Noah Solloway, prof de lettres et père de famille New-Yorkais et Alison Lockhart, serveuse au Lobster Roll. A part l’irrésistible attraction entre Noah et Alison, rien n’est simple, car chacun a sa vie et ses démons. La série explore l’onde de choc provoquée par cette liaison.

Pourquoi j’adore ?

  • J’adore la finesse dont fait preuve la série quant à l’analyse psychologique de l’ensemble des personnages et des situations. Chaque scène est intéressante, exprime avec naturel et subtilité des idées complexes, sans pesanteur et sans temps mort et jamais au détriment de la mise en scène, toujours intéressante.
  • Les acteurs sont magnifiques et irréprochables : Dominic West (Noah), Ruth Wilson (Alison) ainsi que leurs époux respectifs Maura Tierney et Joshua Jackson… jusqu’aux rôles secondaires, tout le monde est génial !
  • La structure des épisodes est originale : la première partie révèle le point de vue de Noah, la second, celui d’Alison, avec de subtiles variations qui nous permettent d’aborder les grandes questions de la série sous différents angles.
  • Les thèmes abordés sont passionnants : l’amour, la fidélité, le désir, la famille, les liens parents-enfants, les racines, la reproduction des schémas, la mort, le deuil, la culpabilité, le sacrifice… La vie, quoi ! Et de surcroît sont abordés d’une façon vraiment intelligente, profonde et romanesque, à la manière d’un bon livre dans lequel on a envie de retourner encore et encore…

Pour autant, ce n’est pas une série confortable moralement : rien n’est manichéen, et la sensation de malaise est bien souvent présente ! Allez, hop, à moi la saison 3 !

 

Croquettes de pomme de terre

C’est en Belgique que j’ai gouté pour le première fois des croquettes. Aux crevettes en regardant la mer bleu pâle… Puis au fromage dans la ville thermale de Spa. MIAM. Et j’adore la Belgique, il faudra que je vous en parle un des ces jours !

Faute de pouvoir m’y rendre ces derniers temps, j’ai eu envie de retrouver un peu de cette cuisine gourmande et réconfortante, tellement bienvenue par temps froid !

On peut décliner les croquettes avec d’autres légumes, comme le chou-fleur qui s’y prête fort bien (!)

img_0605img_0602

Ingrédients

  • 700 g de pommes de terre
  • 50 g de beurre
  • 4 jaunes d’oeufs
  • Ciboulette
  • Sel, poivre, paprika
  • Chapelure

 

Préparation

  • Cuire les pommes de terre et les réduire en purée.
  • Ajouter le beurre et remuer.
  • Ajouter ensuite les jaunes d’oeufs et assaisonner.
  • Former ensuite  des petits bouchons avec la pâte.
  • Si la pâte est collante farinez vos doigts !
  • Rouler ensuite les bouchons dans la chapelure.
  • Variante : on peut tremper les bouchons dans du blanc d’oeuf avant de passer dans la chapelure
  • Placer au frais 1/2h.
  • La cuisson se fait à la poêle, dans un peu d’huile.