Les filles de l’ouragan de Joyce Menard

Deux portraits cro1540-1isés de filles du New Hamphsire, nées le même jour, dans le même hôpital mais dont les familles et les cadres de vie différent.

Ruth Planck est la cinquième fille d’une famille d’agriculteur, se passionne pour le dessin et adore son père. Dana Dickerson vit quant à elle une vie citadine et instable, entourée de parents à côté de la plaque, qui heurtent souvent son esprit cartésien. En dehors de leur date d’anniversaire, elles ont en commun un sentiment d’inadéquation avec le monde qui les entoure. Leurs deux familles vont se croiser régulièrement au fil des décennies, des années cinquante à aujourd’hui…

Il faut savoir que j’ai une grande affinité avec les auteures américaines. De Joyce Menard, je ne savais quasiment en dehors de sa liaison avec Salinger. J’ai dévoré ce roman, publié en 2013, et qui trace avant tout un beau portrait de l’Amérique et de l’évolution des moeurs, tout en traitant avec brio de le construction de l’identité féminine et de la famille.

Publicités

4 réflexions sur “Les filles de l’ouragan de Joyce Menard

  1. J’aime beaucoup cette auteure américaine. Je vais essayer de me procurer celui-ci pour le lire, il a l’air très intéressant. Je te conseille Prête à tout, un portrait de femme et une critique de l’Amérique très mordante !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s