Allaitement (Part.1)

Il y a longtemps que j’avais envie d’en parler. L’allaitement. Je pense d’ailleurs publier cet article en plusieurs parties. Notre Pomme aujourd’hui 7 mois et trois semaines, et je l’allaite toujours. En écrivant je me rends compte de l’évolution de cet allaitement, qui n’a plus rien à voir avec les débuts. Avant la naissance, j’avais le souhait d’allaiter, si possible jusqu’à 6 mois, en me disant que si ça marchait tant mieux, mais que je ne mettrais pas la pression dans le cas contraire. La phrase « Mieux vaut donner un biberon sereinement et avec amour qu’une tétée à contre coeur » m’avait parlée…

Les débuts

La clinique où j’ai accouché m’a bien accompagnée pour l’allaitement, j’ai bénéficié de conseils avisés et bienveillants de la part de puéricultrice expérimentées, ce qui a beaucoup participé à la réussite de la mise en route. Les premiers jours n’ont pas été très faciles, ni moralement ni physiquement à cause de la césarienne. D’autant que la montée de lait a un peu tardé à arriver, que notre fille a perdu pas mal de poids, ce qui a mené à la compléter par du lait infantile. Je ne regrette pas ce choix car Bébée avait faim, tout simplement. Dès qu’on l’a complétée, elle bien dormi, était plus sereine, et les tétées se sont faites plus facilement. En revanche, j’ai mis du temps à être à l’aise au moment de la mise au sein, elle s’énervait souvent et moi me sentais gauche, pas confortable… A partir du 4è jour, les choses ont commencé à doucement se mettre en place, on m’a fourni un tire lait pour stimuler la lactation. Les bouts de sein en silicone nous ont énormément aidé : moi pour ne pas souffrir, et elle pour bien prendre le sein, qui glissait tout le temps. Je m’en suis servi régulièrement pendant plusieurs mois.

Vitesse de croisière

Une fois à la maison, les choses se sont bien passées, elle tétait bien, beaucoup et a retrouvé son poids de naissance au bout de 15 jours, puis la courbe est montée en flèche ! Ma production semblait et semble d’ailleurs toujours adaptée ! On a continué à lui donner un ou deux biberons de complément jusqu’à ses deux mois environ, en plus des tétées. Tétées parfois très longues…parfois plus d’une heure ! En gros, elle passait ses journées sur moi, et moi, assise dans le canapé. J’avais d’ailleurs pris le réflexe de lui proposer le sein très souvent, dès qu’elle pleurait, pour dormir, au réveil… J’ai la chance d’avoir eu de bon conseils auprès des puéricultrices de la PMI, elles ont parfois été un phare dans le brouillard !

Quelques crises

On a connu les pics de croissance, au jour près, comme dans les livres : 3 semaines, 6 semaines, 3 mois… Ces jours là, à part téter (puis ramasser le trop plein!) je crois qu’on ne faisait rien d’autre. On a aussi vécu quelques passages déroutants, vers deux mois je crois, avec un changement brusque de ses habitudes. Parfois, elle s’énervait beaucoup lorsque je lui proposais le sein, criant et se détournant, ou stoppant la tétée au bout de 3 minutes. Avec le recul je pense que ces phases ponctuelles de refus correspondaient à l’apparition de la satieté. J’ai mis du temps à le comprendre, mais finalement je lui ai proposé moins souvent, la laissant davantage demander. Très vive, curieuse, elle a aussi besoin de calme pour bien téter, sinon son attention est constamment accaparée et ça devient impossible.

 

Et plein de bons moments…

C’est entre 2 et 3 mois qu’on a pris l’habitude de s’allonger pour les tétées. Ca a été une découverte géniale qui lui a permis de s’endormir plus facilement, plusieurs fois par jour, et pour moi, de me reposer plus, de pouvoir lire, me détendre. J’ai des merveilleuses images en tête, ses beaux yeux qui me regardent, sa petite main qui cherche la mienne, son corps tout chaud qui s’endort contre moi. C’est un investissement énorme, un engagement physique total, mais qui en vaut tellement la peine.

 

Publicités

8 réflexions sur “Allaitement (Part.1)

  1. Bonjour,
    J’ai lu l’article, je suis partie et revenue finalement pour un commentaire inutile. Je reconnais tout à fait mon parcours d’allaitement de bb1 là-dedans, ce chouette chemin a duré 9 mois…
    Pour bb2 dont l’allaitement est en cours, je « sais » les choses(ah la tétée couchée …) c’est encore plus simple mais à redécouvrir parce qu’un bébé n’est pas l’autre et heureusement !
    Bonne poursuite

      • Il s’est terminé en douceur, sur un mois, parce que je l’avais décidé (ça peut paraître égoïste pour certaines), j’étais lassée de tirer mon lait trois fois par jour au boulot, lassée de la « dépendance » de mon fils (quoi que bien sûr un bébé est forcément dépendant de sa mère qu’il soit allaité ou non), bref, j’avais fait mon temps, apres 9 mois d’allaitement heureux, je voulais passer à autre chose.
        Pour mon allaitement en cours c’est pareil je n’ai aucun objectif, ce sera peut être plus peut être moins…dans tous les cas je dois ou plutôt je veux allaiter avec plaisir et pas par obligation.
        Même comme ça, la dernière tétée de Grand Bébé, je m’en souviens avec émotion, si lui l’ignorait moi je savais qu’il n’y en aurait plus d’autres, ça m’a laissé un petit goût amer un moment. (Et une douleur bien présente même avec un sevrage très progressif j’étais très engorgée ).

      • C’est quand même super bien si ça s’est passé en souplesse et qu’il a bien accepté le changement. Moi je ne sais pas du tout comment ni quand ça se finira…

  2. Pingback: Allaitement (part.2) | Les carnets d'Anna Moog

  3. S’allonger pour donner le sein, j’aime tellement aussi, c’est agréable, un moment de complicité super ❤
    J'aime beaucoup ton texte sur ton allaitement 🙂

    Azalée

  4. Ton expérience me « rassure » un peu concernant la mise en route plus difficile de l’allaitement de BB2 … et quant à la « non-dépendance » aux biberons malgré la supplémentation jusqu’à ses deux mois comme tu le dis 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s